La Gauche réformiste au coeur !

Il y a un peu d’un mois, le 19 décembre 2015, se clôturait la deuxième partie du congrès national des Jeunes Socialistes, à Bagnolet, suite à la suspension de nos travaux et à l’hommage que nous avions rendu aux victimes des terribles attentats de Paris.

C’est forcément un temps politique nouveau qui a marqué nos débats. Une séquence particulière et une période charnière pour la gauche au pouvoir, qui méritent alors des débats exigeants pour préparer l’avenir, c’est notre responsabilité de jeunes socialistes.

Et jamais dans cette organisation, à travers la motion « Réformistes! », le message que nous avons voulu porter n’a été aussi entendu. En effet, à l’issue du congrès, la motion qu’Agir en Jeunes Socialistes a présenté avec Erasme et La Relève a recueilli près de 20% des suffrages militants !

Nous y avons dit notre attachement au Mouvement des Jeunes Socialistes, une belle organisation mais qui doit être plus utile encore et mieux écoutée.

Plus utile, en agitant sans crainte les idées, en inventant de nouveaux modes d’action dans un monde en mutation, et en portant inlassablement les principes issus du socialisme démocratique et réformisme radical. Celui d’une régulation plus forte, car elle est plus que jamais nécessaire dans une société fracturée où les inégalités se reproduisent trop souvent. Et celui de l’émancipation de chacun au cœur du projet des socialistes, en luttant plus efficacement contre toutes les formes de déterminismes sociaux, en continuant à faire avancer l’égalité réelle. Ces engagements essentiels appellent le MJS à être mieux moteur dans la société civile et acteur de la transformation sociale.

Mieux écoutée, en faisant réellement la rénovation, en permettant à ce que toutes les fédérations, soient mieux associés, dans le cadre d’un fonctionnement horizontal. Il y a d’incroyables énergies dans tous les territoires, dans leur diversité, c’est d’abord sur celles-ci que le Mouvement doit s’appuyer. Ce chantier n’appelle pas à des ajustements à la marge, mais il prend son fondement dans un état d’esprit qui fait de l’éthique, de la transparence, de la démocratie, des points cardinaux pour tous les militants d’Agir en Jeunes Socialistes. C’est pourquoi nous serons particulièrement actifs et vigilants dans la mise en œuvre du chantier de la rénovation tout au long de ce mandat.

A Bagnolet, nous avons aussi présenté les résolutions portées avec Erasme et La Relève. Des textes répondant à des enjeux essentiels pour la gauche dans les mois à venir, le travail, l’égalité réelle, l’accès à l’éducation pour tous, etc.

A 17 mois d’échéances capitales, nous mesurons la responsabilité qui est la nôtre, et celle qui incombe à notre mouvement. Il est de notre devoir d’être unis pour préparer au mieux les mois et combats à venir et en ce sens nous assumerons notre place dans la majorité de travail.

A l’issu de ce congrès, nous remercions chaleureusement Hugo Gouysse et Lou Bachelier-Degras, qui quittent l’équipe nationale d’AJS après y avoir porté de nombreux combats pour le groupe !

La nouvelle équipe sera plus étoffée et ne manque déjà pas de dynamisme. Ce congrès témoigne, une fois de plus, de la belle aventure collective qu’est notre mouvement.

Nous sommes fiers du chemin parcouru avec nos camarades réformistes, une dynamique qui nous encourage, plus encore, à continuer à faire vivre le débat dans notre organisation et à y prendre pleinement notre part pour réussir collectivement !